mercredi 19 octobre 2011

Reflets d'une obsession






Work'n progress
Sex'n progress

Le sexe m'obsède. 
Il me travaille.
Alors, je l'autopsie.
A cru. A cri.
Complètement Accro.

Trop longtemps refoulé,
La présence d'un miroir me donne le recul
Nécessaire pour ouvrir les yeux
Petit à petit. A mon rythme.
Pas à pas, je découvre
un monde enfoui
qui me subjugue
Qui me transporte hors de moi
Dans un état que je ne connaissais pas.
A chaque orgasme offert, 
Je pleure comme un bébé.

Le sexe me fait donc peur.
La jouissance me confronte à la mort.
Avec elle, au creux de mon ventre,
Aujourd'hui, et pour la première fois,
J'ai peur de mourir.