vendredi 16 septembre 2011

[Petit bout de Riendutout, teinté à l'encre de chine]

Petite Robe d'un jour
 Tachée de pleurs et de coulures d'amour,
Voilée comme une mariée,
Décolletée comme une putain

Nouée mais ouverte, dansante et brumeuse
Fragile et intemporelle,
elle vibre, et vit et frissonne
Et puis s'use, gardant la trace chaude
Du corps qui l'a habité
avant de disparaître

Petite robe d'amoureuse,
Fragment de rien pour
Une fille de pas grand chose

Dans son sillage, flottent 
Les mots de Marguerite Duras:
" Ainsi cependant vous avez pu vivre cet amour de la seule façon qui puisse se faire pour vous, en le perdant avant qu'il soit advenu."
(La maladie de la mort)