mardi 26 juillet 2011

Je te veux

Je te veux. là.
Parce que? Je ne sais pas.
Pour trois fois rien.
Ou bien, comme ça.
Juste te fouiller.
Et t’observer.
Tu vois, ce n’est rien.
Te caresser, aussi.
Pour te tuer.
Te murmurer.
Et t’entendre hurler.
Te voir suer.
Pour te calmer.
T’apprendre en profondeur.
Pour être pire dans quelques heures.
Je te veux.
Je peux ?