lundi 11 juillet 2011

FaceBook - Billet d'humeur!

[Arrêtons de nous la péter, 3 minutes seulement]
Depuis quelques jours un nouveau phénomène pullule sur FB, l’Edit Existentiel. Genre : « Qu’est-ce que FB a changé dans votre vie ».
Quand un Edit publié a, ce potentiel-là. Celui, de nous faire sortir de l’anonymat, on assiste alors, à une sorte de ruée vers l’or, sans or. On se jette sur ce bout de gras, comme des affamés de guerre. Pire, on l’attend. On l’espère. On le traque. On l’implore même. On le provoque parfois. Nous sommes des hyènes, des cannibales d' Edits. Alors qu’y a même rien à gagner. Quedal. Schnoll. Mais tout le monde s’agite, et, y va de son petit commentaire. La course à l’égo trip est lancée. Prêt ? Partez. GO ! (Bon y a toujours le petit nerveux-là, un peu sec, complètement ringard, qui a pas encore fini de lire la question, qu’il part comme une fusée, et répond à côté. TOI : TU SORS !). Mais y a tous les autres, aussi. Moins courageux certes, mais qui, raisonnablement (e-réputation oblige) ont tournés leur langue sept fois dans leur bouche. Ils observent, guettent le bon moment, se creusent et suent. Et puent. Quelques exemples parmi tant d’autres : Le poète fait des rimes. Le comique s’auto-noie dans ses LOL, l’intello cite ses sources (Merci Wikipédé), la dépressive raconte sa vie sur fonds d’Hervé Vilard qui pleure encore Capri, l’amoureuse bave sa joie et l’hystérique dégueule sa rage sur ce putain de site qui a niqué toute sa jolie vie d’avant. En passant par l’ado, qui lui, se planque derrière son acné purulente et ses messages surcodés construits de 1000 hiéroglyphes incompréhensibles.
Un Arrêt sur image s’impose là : Ce cliché-là, est pure pépite ! Regardez-y de plus près. On est en face d’une grande famille de marcassins « lèche-cul » avec comme unique mascotte, La belle Narcisse et son infecte miroir, moucheté aux alouettes. Des têtes de vainqueurs. Tous autant qu’ils sont. [Correction : Tous autant que nous sommes]
C’est à ce moment-là que, LE philosophe de la bande (celui qui généralement clique sur toutes les applications qui révèlent ENFIN QUI regarde le plus votre profil) t’expliquera qu’ils ne sont en rien narcissiques. Simplement, ils aiment LE PARTAGE. Nuance !
Dude! DJésus’s back mon frère ! On est aux pays des apôtres.
Aimez-vous, disait l’autre Barbu. Voilà qui est fait ! Mark est LE PUTAIN de messie qu’on attendait tous.
Regardez-nous, bande d’illuminés, On se lèche les panards les uns des autres. Et vas-y que je LIKE trop ton EDIT pourri. Oh oui, le tien était divin aussi tu sais. Merci. Tiens prends un deuxième like en plein mur. Parce que tu es génial.
Preuve de la sagesse de cette contrée. Ici, personne ne baise ! Pour copuler, suffit de poker (Ben oui, tu sais le petit geste qui te fait un trou comme un cratère dans le deltoïde antérieur-là, près de l’épaule).
Rappelez-vous, mes frères et sœurs, on a tous, à un moment ou à un autre, rejoins une cause louable. Nous sommes donc capables de la plus grande humanité, tous autant que nous sommes. Mark nous rend meilleurs. Ave Mar(ia)k.
Faut arrêter de déconner, notre bonté est toute relative aussi. Quand on LIKE, vite fait bien fait, le dernier album de Paul et Virginie (Sans même prendre la peine de regarder la première photo), on vise deux buts : les targuer d’une petite popularité ponctuelle pas désagréable, faut le dire. Et. Et surtout. On calcule vicieusement que ce geste altier, va nous préserver de la projection MEGA casse-couilles de leurs 4300 dias surexposées de leur dernier trip en amoureux dans la cordillère des Andes. [J’aime pô les Lamas et je vomis les zamoureux)
On peut parler des anniversaires aussi, autre acte pas du tout manqué et pas du tout gratuit non plus. Je parie que tu as la main lourde à souhaiter frénétiquement tous les anniversaires, pile poil deux semaines avant le tien. Mais tu peux le dire que tu as peur d’être un « Rémy sans famille » ce jour-là et de n’avoir comme seul message, que celui de ton boulet de petite sœur (Bonne anif vieu con XD. LOOOL. MDR). Et Remy, pète un coup, t’es pas le pire ! Il y a les paranos qui bloquent carrément leur mur le jour de leur naissance. (C'est trop la CLASSE, grave mec, moi j’ai pas besoin de ça pour exister. [Qu’est-ce que tu fous sur FB alors Ducon ?]
Même la politique n’a plus de raison d’être sur cette merveilleuse planète, tellement la sagesse nous a gagnée. De vrais petits socialos, purs et durs. Ben oui, on se satisfait tous, de la même bicoque. Même mur, même couleur. On se range dans le bidonville sans rouspéter. On congratule nos voisins. On organise des apéros de l’amitié. On invite même belle maman a cohabiter, c’est dire. On peut chevaucher le mur d’à côté sans se prendre un 22 long dans le buffet.
Facebook est le nouveau testament selon Mark. Le plus performant de tous les évangélistes. La messe est dite. AMEN
P.S : Touche-toi, jeune milliardaire. On n’est pas dupe. Facebook est le plus grand bordel au monde. Un continent bondé, peuplé de vitrines à putes. Tous, planqués dans notre alcôve, on attise le désir du passant. Un Peep Show géant ! Un Gang-Bang universel. Tu as détrôné Dorcel ! victimes de ton génie, nous sommes tous, plus ou moins dépendants. Nos vies se situent entre tes mains, shoot et abstinence. Mark, tu es fin prêt à tourner le remake de Requiem for a dream.
BUT You did it. Nice Job Man!
Signé [le plancton végétatif en Sur-vet qui se prend (sur le net) pour Deeta Von Teese en sous-vet]