mardi 27 juin 2017

LE FIL ROUGE







CENT HISTOIRES.

D'un geste enragé, je viens de supprimer 4 années de brumeuses pensées, ici même étalées. 

Je repars from scratch. 

Hier, ce blog était bien nourri. Aujourd'hui, il est affamé. Demain il sera sans doute repu puis supprimé. 

En réalité, je ne supporte pas lire ce que j'ai été, comme si ces mots n'avaient jamais été écrits de ma main. Ils ne m'appartiennent pas. Je les trouve mal choisis, déplacés, menteurs et, parfois même, racoleurs! 

Je choisis alors d'effacer ces traîtres traces pour tout recommencer. Une nouvelle fois.

Pour donner un peu de consistance au vide de mon existence, sans doute.  

C'est l'histoire de ma vie, détruire pour reconstruire. Remplir le vide, vider le plein.

Une pensée me vient alors: 
"Il est un sentiment étrange de se dire,
que la veille de sa mort,
sera, sans doute encore, une ultime page blanche.
Une dernière minuscule histoire. 
A combler, à écrire. A vivre!  

Finalement, j'aurai été une fille sans histoire.